17 août 2022 Retour au blog

Voici la sélection G4F Records des musiques de jeux vidéo sorties en juillet 2022. Bonne écoute !

Ceci est une liste non exhaustive des sorties de musiques de jeux vidéo sans prétention de classement. On vous invite bien évidemment à découvrir d’autres nouvelles bandes sons qui feront votre bonheur ! 🙂

Comme souvent dans le petit monde du jeu vidéo, le mois de juillet est synonyme de calme avant la tempête, en termes de sorties. Pour autant, les choses évoluent et depuis quelques années, certains irréductibles studios décident d’éviter la folie de fin d’année pour sortir un peu plus tôt, durant l’été. Parfait pour agrémenter notre article de nouvelles sorties de musiques de jeux vidéo !


Stray, la star de l’été

Stray Original Soundtrack - Sorties musique de jeux vidéo : juillet 2022 - G4F Records
Le héros de cette histoire

Compositeur : Yann van der Cruyssen

Stray a été longtemps attendu après son annonce en septembre 2020. Pour de nombreuses raisons, mais aussi et surtout, car nous incarnons un chat. Un joli potit chat roux ! L’animation, la direction artistique, tout semblait parfait, et la sortie du jeu ce mois-ci a confirmé tout le bien que l’on pouvait espérer. Le jeu est développé par un jeune studio français, BlueTwelve Studio et édité par Annapurna Interactive.

Et qu’en est-il de la musique ? Et bien là aussi, c’est une bien belle réussite. Le compositeur de cette surprenante soundtrack est Yann van der Cruyssen. Un artiste que nous connaissons bien car nous avions collaboré avec lui pour la bande originale de Seasons after Fall (dans lequel on incarne un renard, tiens tiens !). Difficile de décrire la musique de Stray en quelques mots, mais on va se risquer à parler de cyber-soundtrack : ambient et chiptunes.

Stray - Gameplay - Sorties musique de jeux vidéo : juillet 2022 - G4F Records
Une petite pause musicale
Entre ambient & chiptune

Stray est un jeu d’aventure plongé dans une cité perdue cyberpunk. On explore, on interagit avec les locaux, on s’infiltre et on résout des énigmes. Mais évidemment, comme tout chat mignon qui se respecte, on miaule, on fait ses griffes sur le canapé et on pousse des objets dans le vide. L’ambiance cyberpunk⁣/strong> assez unique qui se dégage des environnements du jeu, se retrouve donc également dans la BO.

Pour nous plonger dans l’univers cyberpunk du jeu, les musiques de Yann van der Cruyssen nous proposent un mélange entre ambient et chiptunes. À cela s’associe des bruitages et sons étranges, qui viennent abolir la frontière entre musique et sound design une fois en jeu. On devine par exemple le son des tuiles sous les pattes du chat dans “Rooftops”. Il en ressort une atmosphère sonore cohérente et très immersive. Ce qui ne surprendra pas quand on sait que Yann van der Cruyssen était aussi responsable du sound design du projet.

L’ensemble se veut très mystérieux. On sent que nous évoluons dans un lieu inconnu. Bien que certains extraits de l’OST apportent des mélodies un peu plus positives (comme dans “Town Square” ou “Outlaws”), la plupart des musiques sont tintées de mélancolie ou de nostalgie. La musique n’oublie pas non plus que nous incarnons un chat dans Stray ! On retrouve donc un brin d’espièglerie et des sons plus lounges et même Lo-fi pour souligner les pas de velours du héros, notamment durant les phases d’infiltrations. Cela fait beaucoup d’émotions et d’informations à transmettre. Pourtant, Stray et sa bande originale y parviennent haut la main.

La bande originale de Stray est disponible sur de nombreuses plateformes de streaming et une édition vinyle est également disponible chez iam8bit.


Klonoa Phantasy Reverie Series, un peu de douceur et de féerie

Klonoa Phantasy Reveries Series
La série Klonoa est de retour !

On croyait la série à jamais oublié, mais c’était sous-estimé la notoriété des jeux. La communauté de fan n’a eu de cesse de prêcher pour le retour de la série, jusqu’à convaincre Bandai Namco de ressortir les deux jeux sur les plateformes modernes. Ces deux remakes ont été développés par Monkey Craft et proposent de nombreuses améliorations graphiques, de nouvelles options d’accessibilités, en plus de rassembler les 2 épisodes (Klonoa: Door to Phantomile et Klonoa 2: Lunatea’s Veil) en un.

Bien que plus en retrait par rapport aux autres mascottes des jeux de plateforme sortis sur PS1 et PS2, Klonoa avait su tirer son épingle du jeu. Grâce notamment à son gameplay, son design extrêmement coloré, mais aussi son ambiance générale, bon enfant et bienveillante. La musique, elle aussi, avait marqué une partie des joueurs et nous allons profiter de cette réédition pour en analyser le contenu !

La première chose à noter, est que les musiques n’ont pas subies de lifting pour cette nouvelle édition. Il s’agit des exactes mêmes musiques présentes dans les jeux originaux. C’est dommage, mais cela n’empêche pas de profiter du travail de l’équipe en charge de la composition. En effet, les compositeurs sont nombreux à être crédités sur ces bandes originales. Pour le premier épisode, on trouve : Eriko Imura, Hiroshi Okubo, Junko Ozawa, Kanako Kakino, Kohta Takahashi, Takaki Horigome, Tetsukazu Nakanishi et Tomoko Tatsuda. Klonoa 2 quant à lui, accueille quelques nouveaux noms en compensation de plusieurs départs : Katsuro Tajima, Asuka Sakai, Yuji Masubushi et Go Shiina.

Klonoa - Gameplay
Plus de 4h30 de musique !

Pour tous ceux ayant au moins essayé le jeu durant leur enfance, l’écoute des musiques fait immédiatement son effet madeleine de Proust ! On replonge instantanément dans ses souvenirs et on reconnait facilement les sonorités de l’ère 32 bits.

Dès l’introduction du jeu, on est accueilli par un joli thème interprété à la flûte, qui donne le ton pour le reste de l’aventure. Une ambiance musicale enjouée, exaltante même et souvent onirique. On parcourt un monde de rêve dans Klonoa et la musique du jeu laisse donc place à l’imaginaire et la féérie. Le 2ᵉ épisode, Klonoa 2: Lunatea’s Veil, passe sur PlayStation 2 et cela se ressent. Les sons sont plus denses, les instruments sonnent plus vrais et moins électroniques que dans l’épisode précédent. Il y a énormément de sonorités différentes, des changements de styles aussi, du jazzy en passant par des trips psychédéliques audacieux !

Chaque bande originale contient un peu plus de 2 heures de musiques chacune, pour un total de plus de 4h30 de musique originale. On comprend mieux le nombre important de compositeurs ayant participé au projet !

Malheureusement, les musiques du jeu ne sont pas facilement trouvables officiellement. Il est tout à fait possible de les acheter sur Steam, via le DLC “Special Bundle”. Cependant, l’album n’est donc pas encore disponible sur les plateformes musicales. Enfin, il existe tout de même des éditions vinyles pour les deux épisodes, disponibles ICI.


F1® 22, entre électronique et orchestral

F1® 22 Original Soundtrack - Sorties musique de jeux vidéo : juillet 2022 - G4F Records
F1® 22 et sa toute première bande originale personnalisée

Compositeur : Ian Livingstone & Various Artists

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le dernier F1® 22 a fait fort en matière de musiques de jeux vidéo ! Développé par Codemaster et édité par EA Sport, le 15ᵉ jeu de la célèbre franchise de course de Formule 1 peut se vanter d’avoir non seulement Ian Livingstone derrière sa bande son officielle, mais dispose aussi de 33 titres ajoutés à sa bande originale. Ces derniers ont été soigneusement sélectionnés parmi les discographies de plusieurs artistes internationaux afin d’offrir aux joueurs une expérience musicale inédite.

C’est un gros morceau que nous avons là. Mais débutons par le travail de Ian Livingston. Cet artiste n’est certainement pas étranger à la licence et aux jeux de courses en général, loin de là même. Effectivement, on peut retrouver son travail de composition sur F1® 21 ainsi que sur d’autres titres de la franchise également. Mais, il est aussi présent sur Grid Legends, Forza Horizon 5 ou même plusieurs MotoGP. Par ailleurs, il a aussi composé pour le cinéma et d’autres jeux vidéo.

« J’ai voulu capturer l’élégance, la sophistication et la beauté de ces nouvelles machines rutilantes en leur donnant la voix de cordes orchestrales, mais aussi montrer le contraste entre le calme avant la tempête et l’exaltation et le drame du dernier tour. ​ En même temps, je voulais récompenser les joueurs de F1 de longue date en reprenant des fragments de mes thèmes précédents – notamment F1 2010, 2011, 2012 et 2021. »

Ian Livingstone, www.lemagsportauto.ouest-france.fr

« I was keen to capture the elegance, sophistication and beauty of these gleaming new machines by giving them the voice of sweeping orchestral strings, but also to show the contrast between the calm before the storm vs the exhilaration and drama of the final lap.  At the same time, I wanted to reward the long-time F1 players by reprising fragments of my previous themes – notably F1 2010, 2011, 2012, and 2021. »

Ian Livingstone, www.racinggames.gg
Entre électronique et orchestral

Sur F1® 22, le compositeur a pris soin de combiner plusieurs univers musicaux, l’électronique avec le genre cinématique orchestrale. Cette combinaison de sonorités offre une palette unique à la musique du jeu. On retrouve par ailleurs une présence bien marquée d’instruments à cordes. Ce qui ne manque pas d’ajouter encore plus d'”epicness”. Sur cet album, le Sofia Session Orchestra, enregistré par FourForMusic, et dirigé par George Strezov est mis en vedette. D’ailleurs, nous pouvons contempler une vidéo “Behind The Scene” partagée sur YouTube par Codemasters.

33 morceaux, 13 nations

Mais ce n’est pas tout ! Selon le responsable de la musique chez Electronic Arts, M. Steve Schur, l’équipe en charge de F1® 22 avait à cœur que les joueurs puisse vivre une expérience inédite en termes de sensations avec ces nouveaux titres.

Pour cela, une bande originale de 33 morceaux provenant d’artistes de 13 nations différentes a été spécialement conçu pour le jeu. On peut y retrouver de grands noms de la musique électronique comme Charli XCX, Marshmello, Kavinsky ou encore deadmau5. Sensation garantie !


Xenoblade Chronicles 3, une BO pour les fans de JRPG

Xenoblade Chronicles 3
Un artwork dans la plus pure tradition de la série

Compositeurs : Yasunori Mitsuda, Manami Kiyota, ACE, Kenji Hiramatsu et Mariam Abounnasr.

La dernière aventure en date de la populaire série de Monolith Soft est enfin là ! 5 ans environ après le 2ᵉ épisode, Xenoblade Chronicles 3 est sorti, ce mois de juillet, sur Nintendo Switch. Les critiques sont unanimes, le jeu est une franche réussite. De plus, la bande originale est, elle aussi, un magnifique cadeau pour les fans de la licence et de JPRG.

La musique de Xenoblade Chronicles 3 est composée par la même équipe que dans le précédent jeu, à une exception près… On retrouve ainsi Yasunori Mitsuda (Chrono Cross, Xenoblade series, Edge of Eternity…), ACE (Xenoblade series, Super Smash Bros. for Wii U…), Manami Kiyota (Xenoblade series, Super Smash Bros. Ultimate…), et Kenji Hiramatsu (Xenoblade series, Infinite Dendrogram TV Series…). La nouvelle entrante est Mariam Abounnasr. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais elle avait tout de même déjà été créditée dans la série pour l’extension de Xenoblade Chronicles 2, “Torna – The Golden Country”.

Tout ce beau monde était donc à pied d’œuvre pour donner naissance à ce qui va probablement être LA bande originale d’heroic fantasy japonaise de l’année. On profite de plusieurs heures de musiques, pour soutenir le long voyage que délivre le jeu, sous forme de best of épique de tout ce que ces compositeurs peuvent offrir de mieux.

Xenoblade Chronicles 3 Flûte
La flûte joue un rôle important dans la musique du jeu et dans son histoire
La flûte, au centre de toute l’ambiance musicale

Comme le laissait sous-entendre la bande-annonce d’annonce en début d’année, la flûte est au centre de la musique du jeu. Elle est donc très présente, et ce, dès le thème du menu. Alors que le piano était roi dans les précédents épisodes, c’est une flûte qui nous accueille cette fois-ci, avec une sublime mélodie introductive.

La BO navigue tout au long de son histoire entre plusieurs genres musicaux, assez reconnaissable cependant pour qui a déjà joué à la série. L’ambiance générale qui se dégage des musiques se veut parfois dramatique, parfois plus excitante, mais toujours très inspirantes.

Pour tout fan de JRPG (mais pas que !), cette bande originale est un véritable bijou, dont il serait bête de se priver ! Alors certes, pour le moment, la bande originale n’est pas officiellement disponible… Mais des dires de Yasunori Mitsuda lui-même sur Twitter, l’équipe de compositeur travaille dur pour produire une soundtrack. On leur accordera bien volontiers ce laps de temps supplémentaire, surtout quand on sait que la bande originale comprend plus de 10h de musiques ! Encore un peu de patience donc.


Et voici qui conclut notre article de juillet 2022 sur les sorties de musiques de jeux vidéo ! On se retrouve le mois prochain 🙂

Merci à tous !